Bref, c'est qui les meilleurs

Ce matin (27 mai, ndlr), nouveau déplacement à Déols pour un tournoi amical. Départ à 7h30 pour les plus courageux !
Tout le monde est à l’heure sauf Manu ! (comme d’hab). On charge les sacs et en route !
Courte étape sur le trajet pour récupérer le complément de l’équipe.
Arrivée à 10h, échauffements et coup d’envoi pour Massy à 10h30 contre Amiens. Les paniers s’enchainent pour les Amiénois (comme d’hab !) L’écart se creuse petit à petit 6-2, 7-2, 8-2, 9-2… Cette fois ça ne peut plus durer il faut trouver une nouvelle stratégie ! L’air de rien, trois défenseurs de Massy se jettent sur un joueur picard : l’un lui fait une clé de bras, l’autre lui bloque les jambes et le troisième le pousse… Chute, craquement, roulade au sol, pleurs, il ne se relèvera pas sans l’aide des pompiers : Fracture de la cheville.
Le match abrégé de 6 minutes nous permet de terminer sur un score final de 10-3. La tôlée ! (comme d’hab)
Pendant la pause déjeuner, Pascale et Perrine dépitées appellent leurs mères (fête des mères oblige) et annoncent la première défaite de la matinée et les trois défaites à venir de l’après-midi. (comme d’hab)
Reprise des hostilités à 13h30 contre les rouges du FCCD de Roche-la-Molière. Massy ouvre le score. Le match est serré. La défense donne tout, Manu est sur toutes les balles, en réceptions et en interceptions !
Massy mène 4-3. Deux minutes avant la fin, les rouges égalisent 4-4. Massy tente le tout pour le tout : Interceptions de balles, remontée en attaque et tirs de Sylvain à la dernière seconde. Le panier rentre et le sifflet final retentit. 5-4 et victoire à l’arrachée !
Les bras se lèvent, cris de joie et photos souvenirs devant le tableau des scores !
Personne n’y croit (comme d’hab)
Nouvelle pause avant de faire les deux derniers matchs de la journée.
Les Pyramides de Saint-Etienne seront trop hautes pour nous. Le physique est mis à rude épreuve malgré les massages du kiné de l’équipe. Le score se ferme sur un 3-8. Bref on a perdu ! (comme d’hab !)
Dernière rencontre contre Déols. Dans les deux équipes, tout le monde est à bout de souffle… mais surtout nous (comme d’hab !). Massy sort ses tripes, le carré de défense récupère tous les ballons et Sylvain fait des étincelles en rentrant tous ses tirs ! A la joie générale, le gong de fin valide une deuxième victoire de Massy 5-2 ! La classe !
Remise des prix : 4ème place (compte tenu des paniers encaissés)
Déols à domicile fini avec la « cuillère de bois » !
Douche et retour à 20h30 dans les chaumières.
Bref : Deux victoires sur quatre matchs.
ALORS ? C’EST QUI LES MEILLEURS ?
signé PERRINE